Avant de les proposer sur okkazeo ou de les donner à une ludothèque, Raphaël se débarrasse de quelques jeux qui prennent la poussière :

Il y a :

-mage wars : jamais joué mais trop complexe pour moi

trône de fer le jce  jamais joué mais ce n’est pas mon type de jeu

-Dr shark  : jeu familial de reconnaissance tactile

robinson crusoé un jeu coopératif et narratif

claustrophobia v1 : toutes les figurines sont repeintes.

-Un vieux truc de chez Rackam : hybrid et son extension. Là encore les figurines sont toutes peintes.

-Il a également plusieurs figurines qu’il n’arrivera jamais à peindre, si vous connaissez des personnes intéressées : anima tactics, des nains de confrontation, une équipe d’elfe sylvain pour blood bowl, une bande de bushido, un bamaka pour le jeu Eden, des mercenaires de helldorado, des figurines AT43 et des dirz et wolfens de confrontation 4

Si vous avez des trucs à proposer aux autres, n’hésitez pas de me faire un mail avec description et photos pour les placer sur le site et facebook.

Hier, 2 gentils démonstrateurs originaires de la région d’Orléans, ont fait le déplacement à Troyes pour nous faire découvrir le futur KS de monolith : Batman. Bon, il faut le dire tout de suite la direction artistique (basé sur les dessins de Jim Lee sur l’arc Silences) est au top : les quelques figurines présentées sont géniales, le matériel déborde de beauté pour un prototype. Le plateau de chaque personnage qui me semblait raté au premier abord est finalement pratique et illustre bien les compétences de chaque personnages. Je ne peux que regretter le manque de clarté de la map qui joue sur plusieurs niveaux et dont il est très difficile de se repérer.

 

Notre mission était « plutôt simple », désactiver les bombes sous le métro de Gotham activées par Banes et ses sbires en 6 tours. Nous avons admirablement réussit notre coup en 4 tours… Notamment grâce à la gâchette facile de Red hood (le personnage que j’incarnais !). On va plutôt être honnête ici, les conseils prodigués par les animateurs nous ont été d’un très grand secours…

Le jeu reprend les mécanismes de Conan : un joueur joue le vilain avec ses tuiles d’activation et les autres un personnage de la bat family. Le jeu repose sur la gestion des actions en consommant des gemmes d’activation. Les actions se résolvent avec des jets de dés spéciaux. Le tout est clair, dynamique et excessivement addictif.

Ce jeu est une version Conan 1.2. Les sensations sont légèrement différentes à cause des multiples armes à distance induites par le thème mais suffisent-elles l’achat de ce jeu pour quelqu’un qui possède Conan ? Honnêtement Batman est une réussite et les joueurs doivent foncés (si ils n’ont pas dans leur ludothèque Conan).On peut, toutefois se poser des questions sont les multiples versions que les éditeurs font d’un même jeu : batman et son grand frère Conan, Okko chronicles et gardians chronicles, la gamme hereos systems, le 2ème mythic battles ou le 2ème 7ème continent….

En tout cas, merci à la waaagh taverne troyes d’avoir organisé cette rencontre…

Voici 2 photos du salon du jeux qui s’est tenu au cube les 8,9 et 10 décembre 2017.

Nous avions, cette année, un réel espace « jeux de plateau ». L’ambiance était agréable même si nous n’avons pas accueilli beaucoup de monde avant 16h les après midis.

On peut dire que les jeux vidéo attirent les foules d’ados et de jeunes adultes contrairement au carton et aux figurines plastiques…

Vendredi 10 Novembre, à partir de 17h, la Waaagh taverne Troyes invite les créateurs de Briskars. L’éditeur TGCM sera là pour nous faire découvrir ce jeu de figurines et peut être même s’essayer à la peinture. Tu es partant David Moran ?

Proxi jeux nous parle de Paper Tales en interviewant son éditeur à Essen : http://podcast.proxi-jeux.fr/2017/11/esssen-2017-catch-up-games-paper-tales/

Il est question notamment de l’éternelle polémique entre la taille de la boite et son contenu. Il faut le dire, certes des joueurs peuvent critiquer ce point mais le travail d’édition de ce jeu est remarquable : les illustrations ont un parti pris très intéressant et la mécanique de mort des unités est très originale et renouvelle les jeux de draft et de développement comme 7 wonders. Alors avant d’attaquer un éditeur, on peut aussi dire que le travail de catch up games est un travail de passionné et de qualité

J’ai trouvé ce jeu sur Troyes à la waaagh taverne  au même prix que les boutiques en ligne : 25,90 euros.

Ce futur jeu de gestion et de placement respire la nature et l’originalité. J’ai l’impression de me retrouver avec un jeu abstrait magnifiquement thématisé. Je vous le fais tester très bientôt car je l’ai précommandé à la pause ludique.

Septembre apporte son lot de nouveautés sur Kickstarter et je vais mettre en lumière quelques-uns de ces projets :

Pour commencer, voici Trut https://www.kickstarter.com/projects/1886721229/trut-jeu-de-bluff-du-xviie-siecle-french-bluff-gam?lang=fr qui est un jeu traditionnel de l’ouest de la France et que Robin red games tente de mettre au gout du jour. C’est un jeu de bluff et de plis qui se joue à 2 ou à 4 par équipe de 2. Le jeu a des illustrations à couper le souffle et le pledge est très peu excessif. Je possède un premier tirage de la boite. Je peux l’apporter un vendredi si vous voulez tester.

Plus d’informations ici http://www.cwowd.com/trut-2017-robin-red-games/analyse-du-ks-trut-robin-red-games-review/

 

 

Ensuite, flatlined games sort un jeu de train et de développement à partir de lancer de dés : steamrollers https://www.kickstarter.com/projects/flatlinedgames/steamrollers-the-definitive-roll-and-write-train-g?ref=discovery. L’idée est de livrer des marchandises disposées sur un plateau commun en développant son réseau sur un feuillet individuel.  Le jeu n’est pas excessivement beau mais semble malin. Vous pouvez voir un ludochrono pour voir si c’est fait pour vous.

 

 

Enfin, il était annoncé depuis longtemps : outlaws last man standing https://www.kickstarter.com/projects/148661905/outlaws-last-man-standing/description

C’est un jeu de déduction, de bluff et de rôle caché à 2 joueurs en plein western. Les joueurs endossent le rôle d’un Gouverneur au temps du Far West prêt à tout pour devenir le Président des États-Unis. Tout en gardant secret les identités de leurs personnages, les joueurs doivent se déplacer, récupérer des informations et acquérir des objets pour l’emporter d’une des trois façons possibles : la Méthode du Bon, la Méthode de la Brute, ou la Méthode du Truand ….

La grande messe du jeu de société avait lieu ce week-end à Paris. L’organisation s’est déroulée sans anicroche (à part l’attente  pour avoir un repas) et tous les acteurs du milieu étaient présents. Ce fut l’occasion, pour moi, de beaucoup déambuler et de discuter avec les responsables d’édition et auteurs. Voici mon ressenti et résumé sur cette édition 2017

Le stand de Monolith, mythic était plein à craquer tout au long de la journée. Batman semble très proche, mécaniquement, de Conan. Le jeu Joan of arc, par contre, impressionne. Les figurines, à petite échelle,  sont réellement fines et détaillées. Peu d’information à vous remonter sur la mécanique, mais le jeu fonctionne grâce à la gestion de cartes.

Ludonaute présentait principalement les legendes de Luma. J’ai pu tester, en avant-première, le second jeu de la gamme : Nomades. Ce jeu, durant 30min, reprend la mécanique de l’awalé. Chaque joueur égraine des tuiles autours d’un feu. Si la couleur du joueur est en haut d’une pile, lors d’un mouvement, alors on prend le jeton correspondant .Le but est de transformer ses tuiles en points de victoire. Ce jeu, de Gary Kim, est épuré et plaisant. Il diffère réellement du jeu de bluff précédent de la gamme : oh capitaine.

Ensuite, je suis resté un moment sur le stand de Runes éditions. J’ai pu tester, acheter et faire dédicacer Blackwood. Ce jeu est un jeu de collecte avec de la pose « d’ouvriers ». Les meeples marionettes vont collecter des ressources dans une forêt enchantée. Ces ingrédients, vont nous permettre de fabriquer des potions pour marquer des points de victoire. L’originalité repose sur la gestion du tempo de la partie. En effet, par tour, seul une colonne de ressources est accessible. En plaçant son meeples en haut de la colonne en devient premier joueur, de plus on peut également placer ses pions pour réaliser des combos ou anticiper pour un tour futur. Les sensations globales sont très plaisantes. Ce jeu est simple mais assez calculatoire. L’ergonomie est, toutefois, peu claire. Je trouve les symboles peu visibles sur les cartes malgré le graphisme original.

 

 

J’ai été impressionné par le dynamisme du jeune éditeur Pixie Games. En exclusivité, j’ai fait la première partie de la boite de pré production de Goodwill. Ce jeu restitue en miniature le monde de la finance. Les joueurs incarnent des actionnaires qui vont investir en achetant des actions dans 3 entreprises. Il faudra anticiper le cout de trois types de matières premières (pétrole…) en remplaçant les patrons à la tête des sociétés. Les joueurs vont connaitre une partie des évènements du tour et vont s’échanger des actions des entreprises en misant sur la cote de celle-ci. Ce jeu est difficilement maitrisable lors d’une première partie notamment quand on se trouve à la table de l’auteur et du responsable des éditions capsicum games. J’ai réellement envie de me relancer dans une partie pour apprendre de mes erreurs.

 

 

Pour terminer, j’ai pu découvrir Jack et le haricot magique, vu le proto d’olivert twist, discuter sur la possible édition de kann le combat, observer le stand de libellud avec Dice Forge… En clair, j’ai vu plein de trucs…