Salon de la figurine à Buchère

En regardant les derniers articles du site, on va croire que notre club est spécialisé dans les jeux de figurines…On en est bien loin, mais le hasard du calendrier veut cela. Pour plus d’informations sur les jeux de plateau, n’hésitez pas à voir nos brèves sur notre page Facebook.
Les 27 et 28 avril 2019, l’association AJHA a mis les petits plats dans les grands pour organiser, à la salle des fêtes de Buchère, un week end jeux de figurines et initiation.

Une table de Mordheim

L’idée de base de cet évènement est simple : faire revivre des anciens moteurs de jeux de figurines… [mode « c’était mieux avant » on] Et c’est réellement jouissif de retrouver de vieilles pièces que j’ai pu adorer il y a une 15ène d’année [mode « c’était mieux avant » off]

Warhammer 40 000 (2ème edition) : Les catachans essayent de tenir une position…
… face à une invasion d’orks délicieusement vintages.

Mais les autres jeux n’étaient pas forcément en reste. Cette année, il y avait plusieurs tables de saga, une de speed Freaks, une de Runewars [que j’ai pu essayer] entre autres. Une boutique de figurines vendait des références plutôt historiques, une autre vendait des décors à clipser, un peintre montrait ses talents et l’estrade était réservé à la vente de figurines d’occasion. On pouvait également découvrir sur celle ci, une magnifique table de Nécromunda.


Speed Freaks, la nouvelle version de Gorkamorka, célèbre jeu de Gw, où des orks « se frittent » à moto !

Alors parlons de cette partie de démo de Runewars magnifiquement animé par Stéphane [si si, un ancien de chez nous ! ]. Nous avons fait une partie en 6 tours où l’objectif est d’éliminer l’adversaire et de récupérer une épée sacrée au centre de la table. Je joue les démons [les bourrins] et mon adversaire [les énervants et hautains] elfes des bois.

La fameuse épée à récupérer.

Runewars reprend toutes les clés d’un jeu de figurines : lancé de dés, potentiel d’attaque, résistance d’une cible, synergie entre les unités mais avec une grosse originalité dans les déplacements…

Pour le principe, chaque joueur va programmer, en début de tour, ses unités et les actions dont on a l’intention de faire, par ordre d’initiative. Un peu comme dans wings of war, chaque unité va se déplacer avec des gabaries de mouvement. Il faut donc deviner ce que va faire l’adversaire et coordonner ses unités pour ne pas qu’elles se gênent mutuellement

L’armée des elfes…
… contre mes démons. Bravo à Stéphane pour sa qualité de sa peinture.

Mon objectif est simple : foncer dans le tas ! On ne peut pas dire que les premiers tours m’ont été favorables. Les elfes n’ont pas hésité à me canarder d’une pluie de flèches pendant que ses hommes arbres ont tenté, à plusieurs reprises, de récupérer l’épée. J’ai été particulièrement maladroit avec le chef de la bande qui , à plusieurs reprises, a gêner ses propres troupes… Ivre de colère, il a même frappé et éliminé ses unités !

Pas facile à vivre ce démon majeur. Il ne voulait pas se décaler pour laisser passer les troupes positionnées derrière lui.

L’elfe sur cerf a fait énormément de dégâts sur mes unités si bien qu’au tour 4, je pensais réellement perdre lamentablement… Et puis.

Mes unités ont pu foncer au corps à corps et il est vrai que des elfes sont plus agiles quand il faut jouer de la harpe et écrire des poèmes que de taper fort sur son voisin. Mes troupes ont pu récupérer l’épée, avant de se faire décimer…

Lors du 6ème tour, j’étais loin d’être en tête, mais Stéphane s’est montré trop confiant et un malheureux corps à corps a éliminé son leader me permettant ainsi de récupérer tranquillement l’épée tant convoitée.

Le jeu est agréable et original dans les phases de déplacement. De plus, il est actuellement honteusement bradé chez philibert à -85%

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*