Septembre apporte son lot de nouveautés sur Kickstarter et je vais mettre en lumière quelques-uns de ces projets :

Pour commencer, voici Trut https://www.kickstarter.com/projects/1886721229/trut-jeu-de-bluff-du-xviie-siecle-french-bluff-gam?lang=fr qui est un jeu traditionnel de l’ouest de la France et que Robin red games tente de mettre au gout du jour. C’est un jeu de bluff et de plis qui se joue à 2 ou à 4 par équipe de 2. Le jeu a des illustrations à couper le souffle et le pledge est très peu excessif. Je possède un premier tirage de la boite. Je peux l’apporter un vendredi si vous voulez tester.

Plus d’informations ici http://www.cwowd.com/trut-2017-robin-red-games/analyse-du-ks-trut-robin-red-games-review/

 

 

Ensuite, flatlined games sort un jeu de train et de développement à partir de lancer de dés : steamrollers https://www.kickstarter.com/projects/flatlinedgames/steamrollers-the-definitive-roll-and-write-train-g?ref=discovery. L’idée est de livrer des marchandises disposées sur un plateau commun en développant son réseau sur un feuillet individuel.  Le jeu n’est pas excessivement beau mais semble malin. Vous pouvez voir un ludochrono pour voir si c’est fait pour vous.

 

 

Enfin, il était annoncé depuis longtemps : outlaws last man standing https://www.kickstarter.com/projects/148661905/outlaws-last-man-standing/description

C’est un jeu de déduction, de bluff et de rôle caché à 2 joueurs en plein western. Les joueurs endossent le rôle d’un Gouverneur au temps du Far West prêt à tout pour devenir le Président des États-Unis. Tout en gardant secret les identités de leurs personnages, les joueurs doivent se déplacer, récupérer des informations et acquérir des objets pour l’emporter d’une des trois façons possibles : la Méthode du Bon, la Méthode de la Brute, ou la Méthode du Truand ….

La grande messe du jeu de société avait lieu ce week-end à Paris. L’organisation s’est déroulée sans anicroche (à part l’attente  pour avoir un repas) et tous les acteurs du milieu étaient présents. Ce fut l’occasion, pour moi, de beaucoup déambuler et de discuter avec les responsables d’édition et auteurs. Voici mon ressenti et résumé sur cette édition 2017

Le stand de Monolith, mythic était plein à craquer tout au long de la journée. Batman semble très proche, mécaniquement, de Conan. Le jeu Joan of arc, par contre, impressionne. Les figurines, à petite échelle,  sont réellement fines et détaillées. Peu d’information à vous remonter sur la mécanique, mais le jeu fonctionne grâce à la gestion de cartes.

Ludonaute présentait principalement les legendes de Luma. J’ai pu tester, en avant-première, le second jeu de la gamme : Nomades. Ce jeu, durant 30min, reprend la mécanique de l’awalé. Chaque joueur égraine des tuiles autours d’un feu. Si la couleur du joueur est en haut d’une pile, lors d’un mouvement, alors on prend le jeton correspondant .Le but est de transformer ses tuiles en points de victoire. Ce jeu, de Gary Kim, est épuré et plaisant. Il diffère réellement du jeu de bluff précédent de la gamme : oh capitaine.

Ensuite, je suis resté un moment sur le stand de Runes éditions. J’ai pu tester, acheter et faire dédicacer Blackwood. Ce jeu est un jeu de collecte avec de la pose « d’ouvriers ». Les meeples marionettes vont collecter des ressources dans une forêt enchantée. Ces ingrédients, vont nous permettre de fabriquer des potions pour marquer des points de victoire. L’originalité repose sur la gestion du tempo de la partie. En effet, par tour, seul une colonne de ressources est accessible. En plaçant son meeples en haut de la colonne en devient premier joueur, de plus on peut également placer ses pions pour réaliser des combos ou anticiper pour un tour futur. Les sensations globales sont très plaisantes. Ce jeu est simple mais assez calculatoire. L’ergonomie est, toutefois, peu claire. Je trouve les symboles peu visibles sur les cartes malgré le graphisme original.

 

 

J’ai été impressionné par le dynamisme du jeune éditeur Pixie Games. En exclusivité, j’ai fait la première partie de la boite de pré production de Goodwill. Ce jeu restitue en miniature le monde de la finance. Les joueurs incarnent des actionnaires qui vont investir en achetant des actions dans 3 entreprises. Il faudra anticiper le cout de trois types de matières premières (pétrole…) en remplaçant les patrons à la tête des sociétés. Les joueurs vont connaitre une partie des évènements du tour et vont s’échanger des actions des entreprises en misant sur la cote de celle-ci. Ce jeu est difficilement maitrisable lors d’une première partie notamment quand on se trouve à la table de l’auteur et du responsable des éditions capsicum games. J’ai réellement envie de me relancer dans une partie pour apprendre de mes erreurs.

 

 

Pour terminer, j’ai pu découvrir Jack et le haricot magique, vu le proto d’olivert twist, discuter sur la possible édition de kann le combat, observer le stand de libellud avec Dice Forge… En clair, j’ai vu plein de trucs…

Une soirée chez Pause Ludique est prévue pour Stratéjeux le vendredi 9 juin à partir de 20 h 30 pour remplacer notre traditionnel soirée du vendredi aux Chartreux (salle non disponible à cause des élection législative).
La soirée est gratuite pour tous les membres à jour de leurs cotisations 2017 et comprends 1 entrée avec 1 boisson (entrée prise en charge par le club).
La soirée pourra être ouverte à d’autres personnes hors du club mais sera payante pour celle-ci.
David

Cette année le salon du jeu s’est réellement transformé pour nous offrir un évènement familial, vaste et intéressant pour les joueurs et curieux de l’Aube.

Le beau temps était de la partie, durant les 2 après midi du festival, et les jeunes enfants pouvaient déambuler et tester de nombreux jeux d’adresse. Mes enfants ont réellement apprécié le manège à l’huile de coude et les vaches culbutos. Quant à moi, j’ai été scotché par la performance d’une partie simultanée d’échec où le joueur affrontait plusieurs adversaires tout en jouant du saxophone !

Niveau animation, Stratéjeux s’est retrouvé, cette année, dans une salle couverte, non loin de la bibliothèque avec d’autres associations ludiques. Cette position ne nous a donc pas permis de toucher un public très familial, toutefois, l’espace était agréable et bien plus important que l’an dernier si bien que nous avons pu tout de même faire tester de nombreux jeux comme star realms, 10’ to kill, kingdomino, for sale et la curiosité du moment Unlock.

Niveau évènement, la salle des fêtes accueillait des éditeurs accompagnés de leurs nouveautés. Seul inconvénient, je trouve, les boutiques locales n’avaient pas ou peu de nouveautés présentées si bien que peu de personnes ont pu repartir avec une boite sous le bras.

Niveau «auteurs », le salon avait invité :

-Tapimoket. Phillippe Galois a plusieurs cordes à son arc. C’est le rédacteur du grimoire de l’alchimiste, il participe à vin d’jeu, il a créé un site de référencement ludique (action jeux.com) et il présentait deux de ses prototypes :  Ikan (à venir chez morning) et Blackwood ( à venir chez runes éditions). Le premier repose sur la mémoire. J’ai peur d’avoir de mauvaise sensation en y jouant mais  je le trouve original et le matériel promis par l’éditeur m’attire . Le second semble plus banal, un splendor like avec un petit coup malin qui promet une bonne dose de réflexion. Pour plus de détails, cette vidéo est faite pour vous.

 

 

Phillippe Proux et les jeux abstraits de ludarden était, à nouveau de la partie. Nous avons pu échanger sur sa difficulté à faire produire ses jeux en bois encore en France. Il peaufine encore 2 de ses prototypes. L’un va bientôt sortir en boutique et mon préféré (Myo, testé l’an dernier. Je vous en avait parlé dans un précédent article) a un peu évolué. Exit les cubes multicolores, le jeu présente 2 couleurs, 2 formes et 2 tailles différentes. Philippe trouve qu’il lui manque encore un petit supplément pour le rendre intéressant.

Une belle édition qui se structure de plus en plus et qui nous apporte un réel plus, pour nous joueurs ! (quelques photos en plus sur le facebook de l’asso)

Attention évènement : ce week end, c’est le salon du jeu à St André les vergers (non loin du centre commercial carrefour). Cette année la ville et la ludothèque ont mis les bouchés doubles pour faire grossir cet évènement ludique. Une campagne de communication plus conséquente a été mis en place (pub dans plato magazine…) et l’organisation en pole clarifie l’organisation de cet évènement

Quelques lieux à ne pas manquer

  • Une exposition à la bibliothèque issue du musée de la carte à jouer
  • La salle des fêtes et le vergers des découvertes où les éditeurs présentes leurs nouveautés : Iello, asmodée, Blackrock et Atalia.
  • Le village des vergers avec l’éditeur de jeux abstraits ludarden
  • La présence de Tapimoket fondateur du site le grimoire de l’alchimiste.
  • Enfin, le verger fantastique où Stratéjeux sera présent pour vous faire découvrir notre passion. A ce week end !

Le mois de mai arrive et les festivals de jeux se multiplient. En attendant celui de St André les vergers où Stratéjeux sera actif, la ludothèque de Romilly sur Seine organise un festival ludique au parc de la Béchère ce samedi.

Axé sur les enfants, ce festival est très agréable. La ludothèque et la boutique pause ludique seront là pour vous présenter quelques jeux familiaux et abstraits.

J’adore la première version de ce jeu édité à l’origine par ludibay. Un mécanisme de regroupement de terrain par lot nous permet d’optimiser et de développer notre ville. Alban Viard a crée un lot de 3 jeux, de plus en plus complexes basés sur le même mécanisme : town center, card city et small city.

Il décide de ré éditer, en financement participatif, le premier volet de cette trilogie (qui est aussi le plus pur mécaniquement)

Les règles sont, pour le moment  en anglais, mais l’auteur fournira très certainement une traduction française.
Prix du bijou 35$ (~32€), frais de port compris (Alban prend en charge une partie des FdP pour limiter votre contribution à 6$)

ça se passe ici:
https://www.kickstarter.com/projects/avstudio-ludibooster/card-city-xl/