Corinth : Yspahan en Roll and Write

Il fut un temps où Ystari était un éditeur reconnu, dans un milieu bien moins concurrentiel qu’aujourd’hui… Il y a plus de 10ans sortait une petite pépite chez cet éditeur : Yspahan

Aujourd’hui, sort chez Days of wonder, un jeu plus familial, un jeu dans l’air du temps (un roll and write) mais qui reprend la mécanique de base de ce grand ancien : Corinth.

La boite de Corinth illustré par Julio César.

Dans Corinth chaque joueur possède un feuillet représentant des échoppes à approvisionner. En début de tour, le joueur actif lance 9 dés qu’il va positionner sur un plateau central. Les dés dont la valeur est la plus faible se placent en bas de la piste et la plus haute en haut. Ensuite chaque joueur va sélectionner une valeur de dé pour faire une action.

L’or et les chèvres vont vous permettre d’acheter des bâtiments pour améliorer les effets de jeu. Les 4 autres zones du plateau central vont vous permettre de livrer des marchandises dans les échoppes de votre feuille individuelle.

Plus on satisfait la demande des échoppes et plus on marque de points. Des points bonus sont même attribués pour celui qui rempli la totalité d’une zone en premier.

Décompte en fin de partie

Enfin nous retrouvons l’intendant de Yspahan qui se balade dans une zone de 5×5 de votre feuille. Au lieu de d’obtenir des marchandises, le joueur peut décider de choisir la valeur d’un lot de dé pour le déplacer d’un même nombre de cases. Celui ci va vous apporter des dés supplémentaires à votre prochain lancé, des marchandises, une autre manière de scorer des points…

On retrouve avec ce jeu un vague souvenir de son grand frère. Tout en étant plus simple, Sébastien Pauchon a su créer un Yspahan version roll and write. Sans dépasser l’excellent Welcome to, Corinth est un bon roll and write qui n’a pas à rougir face de la concurrence…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*