Salon de St André 2017 en photos…

Cette année le salon du jeu s’est réellement transformé pour nous offrir un évènement familial, vaste et intéressant pour les joueurs et curieux de l’Aube.

Le beau temps était de la partie, durant les 2 après midi du festival, et les jeunes enfants pouvaient déambuler et tester de nombreux jeux d’adresse. Mes enfants ont réellement apprécié le manège à l’huile de coude et les vaches culbutos. Quant à moi, j’ai été scotché par la performance d’une partie simultanée d’échec où le joueur affrontait plusieurs adversaires tout en jouant du saxophone !

Niveau animation, Stratéjeux s’est retrouvé, cette année, dans une salle couverte, non loin de la bibliothèque avec d’autres associations ludiques. Cette position ne nous a donc pas permis de toucher un public très familial, toutefois, l’espace était agréable et bien plus important que l’an dernier si bien que nous avons pu tout de même faire tester de nombreux jeux comme star realms, 10’ to kill, kingdomino, for sale et la curiosité du moment Unlock.

Niveau évènement, la salle des fêtes accueillait des éditeurs accompagnés de leurs nouveautés. Seul inconvénient, je trouve, les boutiques locales n’avaient pas ou peu de nouveautés présentées si bien que peu de personnes ont pu repartir avec une boite sous le bras.

Niveau «auteurs », le salon avait invité :

-Tapimoket. Phillippe Galois a plusieurs cordes à son arc. C’est le rédacteur du grimoire de l’alchimiste, il participe à vin d’jeu, il a créé un site de référencement ludique (action jeux.com) et il présentait deux de ses prototypes :  Ikan (à venir chez morning) et Blackwood ( à venir chez runes éditions). Le premier repose sur la mémoire. J’ai peur d’avoir de mauvaise sensation en y jouant mais  je le trouve original et le matériel promis par l’éditeur m’attire . Le second semble plus banal, un splendor like avec un petit coup malin qui promet une bonne dose de réflexion. Pour plus de détails, cette vidéo est faite pour vous.

 

 

Phillippe Proux et les jeux abstraits de ludarden était, à nouveau de la partie. Nous avons pu échanger sur sa difficulté à faire produire ses jeux en bois encore en France. Il peaufine encore 2 de ses prototypes. L’un va bientôt sortir en boutique et mon préféré (Myo, testé l’an dernier. Je vous en avait parlé dans un précédent article) a un peu évolué. Exit les cubes multicolores, le jeu présente 2 couleurs, 2 formes et 2 tailles différentes. Philippe trouve qu’il lui manque encore un petit supplément pour le rendre intéressant.

Une belle édition qui se structure de plus en plus et qui nous apporte un réel plus, pour nous joueurs ! (quelques photos en plus sur le facebook de l’asso)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*