Le financement participatif , « les jeux indépendants » et Crazy Farmers

Le monde du jeu se développe à vitesse grand V que ça soit en boutique mais aussi en précommande sur des plates-formes de financement participatif comme Ulule ou Kickstarter. Je ne sais pas si c’est une bonne chose car dès sa sortie, un jeu va vite disparaitre de nos mémoires après 2 mois…

Le monde du jeu vidéo est ultra riche et des gros studios vont côtoyer des petits éditeurs indépendants. Cette politique n’est-elle pas la même dans le jeu de sociétés ? Je pense que oui, et les précommandes par internet nous apportent des jeux totalement improbables, notamment en terme de graphisme. Voici une partie de ma collection : Light hunters, Efemeris, Saline, Jeanne d’arc, Klimato, Strascendance. Tous sont des jeux à petit tirage, tous ont été financés par internet, tous ne sont pas inoubliables mais ont le mérite d’exister, d’être l’aboutissement éditorial d’une petite structure de passionnés (ayant la volonté de produire leur jeu en circuit court…)

Je vais donc vous faire un petit focus, en images, de Crazy farmers and the clôtures électriques.

Comme vous pouvez le voir dans l’explication, ce jeu est un jeu de placement et « de coups bas » à base de cartes. Les illustrations de Cha sont excellentes.

La partie rapide, à 2 joueurs, n’apporte je ne pense pas, « le coté chaotique » que peut engendrer ce titre. Mes agriculteurs hippies ont pu balancé une ou 2 bottes de pailles pour bloquer le joueur bleu dès le départ

Même si je me suis fais détruire une longue clôture, j’ai pu facilement placer une majorité de champ de tulipe dans l’arène du plateau.

Sans être exceptionnel, ce jeu de Quentin De Cagny et Jérémie Chassaing doit être fun à plus de 2, il a été très apprécié par mon fils et j’ai passé un bon moment… Attention à ne pas être trop susceptible toutefois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*