Je me suis rendu ce week-end à Paris est ludique voir un petit peu les prochaines nouveautés du monde ludique… L’ après midi était bien pluvieuse et venteuse. Pas évident de jouer à des jeux de cartes lorsque même la tonnelle qui nous protégeait de la pluie s’envolait. Malgré donc un temps de novembre, ce salon m’a paru bien agréable avec un bon nombre de nouveautés présentés.

On a commencé par jouer à un jeu de cartes à 2 : Ultrium sphère. Ce jeu simule un sport futuriste à la blood bowl. Son équipe de joueur est constituée d’un carré de 3 par 2 ultriums (nom des sportifs) et chaque manager (les joueurs) vont jouer alternativement. Il va falloir, en jetant des D12 faire des jets de caractéristiques pour plaquer une carte adverse ou faire une passe et un tir pour réaliser 3 goals qui mettent fin à la partie. Bien sur, les joueurs possèdent également une main de cartes actions pour influencer le cour du match. Le cœur du jeu est dans la gestion de ses ultriums  : Si ils sont activés à notre tour, il ne pourront pas défendre au tour de l’adversaire ou bien plaçons ces 2 ultriums de même type pour avoir un avantage offensif…

P1040306

Ensuite, nous avons pas mal trainé autours des stands d’éditeur où les auteurs présentaient des prototypes. Matagot présentait 2 protos : Expedition : Northwest Passage et Origin

P1040307

P1040309

 

Mais aussi Bombyx et ses bâtisseurs ( un jeu qui semble profond pour une petite boite métal et donc un prix accessible) :

P1040310

 

Ensuite, gros coup de cœur…Laurent Escoffier nous a présenté son Corto chez Ludocom. Ce jeu sortira pour Essen pour un prix valant 35 euros. Le principe : Corto est un jeu de majorité où les joueurs vont placer des personnages sur des lignes représentants les aventures de Corto Maltèse (en sibérie, les éthiopiques). Chaque perso peut, selon sa couleur, éliminer un pion majorité d’un adversaire adjacent ou ajouter un pion de sa couleur sur un perso de manière orthogonale. En fin de partie chaque joueur compte son groupe de personnages de sa couleur le plus long et score. Bien sur, chaque plateau permet de remporter des points de victoire supplémentaire (attaquer un train, aller chercher un trésor). Les figurines Raspoutine ou Corto permettent également de beaux combos. Corto est très tendu, subtil et prenant.  Même si ce jeu est très mécanique, les illustrations en noir et blanc de Pratt donnent au jeu une réelle saveur… Bilan, il rentrera sans hésiter dans ma ludothèque cet automne… Un vrai jeu avec une belle licence…

P1040312

P1040313

Pour finir, nous avons testé l’excellent Zombicide… Un must dans le genre… Bilan des courses un beau salon avec tous les acteurs du milieu à disposition. J’ai quelque peu cassé ma tirelire : space alert en occaz, give me five et western town.

 

 

 Le club sera fermé exceptionnellement ce vendredi pour cause de fête de la musique. Désolé amis du monde ludique… va falloir supporter les musiciens de rue à la place … view222
Par contre, ce week end  c’est la salon paris est ludique (https://sites.google.com/a/parisestludique.fr/paris-est-ludique-2013/)… Je ne sais pas si il y en a beaucoup qui vont y faire un tour mais je compte bien m’y rendre avec une paire de copains

Il y avait du monde ce soir là… Pas moins de 4 tables occupées et 4 nouveaux arrivants ! La fête de St André et le site internet nous ont donné pas mal de visibilité… Espérons qu’ils aient passé une bonne soirée…

Intéressons nous à 2 tables en particuliers….

Julien a fait une initiation à Dominion et a enchainé les parties… Ce jeu de deckbulding (le premier du genre), est très technique et consiste à construire sa main de cartes… Ces cartes reviennent constamment dans les mains des joueurs et permettent de jouer des actions. Certaine cartes, elles, permettent de remporter des points de victoire ( donc de nous faire gagner mais n’ont aucun effet au cours du jeu). L’art de dominion est de réaliser des combinaisons et prendre les cartes avec points de victoire au bon moment pour gagner. Comme on peut le voir au premier plan, les parties ont été studieuses…

 

2013-06-07 22.15.04

2013-06-07 22.15.24

 

 

Benjamin avait, lui, apporté un jeu de chez iello : Last will.  Ce jeu de carte repose sur un principe simplissime : Il faut dépenser au maximum son argent. Celui qui est le plus pauvre, en fin de partie, a gagné. Après une explication de règle bien studieuse :

2013-06-07 22.17.03

Nous avons enchainé une partie à 5 joueurs pendant 2 bonnes heures. Pour dépenser au maximum son argent, l’idéal est de connaitre un ami très dépensier ou encore acheter une maison au prix fort, la saccager et la revendre à moindre cout ! Raphaël n’a pas trop compris le principe… Il faisait la banque et a du surement voler discrètement dans celle ci pour obtenir un résultat si minable en fin de soirée !

2013-06-07 22.15.30

 

illustration-pedagogique-jeux-exposition-1

Un jeu, c’est d’abord une mécanique puis au auteur ( et éventuellement un éditeur) pour les puristes mais pour le commun des mortels un jeu c’est d’abord une illustration d’une boite…

En effet, si l’illustrateur sublime correctement un jeu, celui ci va être tout de suite plus attirant pour sur les étals. On va pouvoir entrer facilement et rapidement dans un thème, les joueurs vont pouvoir se raconter une histoire en jouant.

Depuis quelques années , la patte des jeux français fait la part belle aux illustrations et à la conception des cartes, plateaux ou boite. Cet aspect culturel, issu de la bande dessiné, affirme une identité propre aux jeux français. Que serait Dixit sans Marie Cardouat ? Ou Dice Town sans Pierrô ?

Ce post fait écho à l’excellent article du magazine Plato mais aussi au blog dédié aux illustrateurs de jeux http://bulledejeux.blogspot.fr/ (très belle initiative, j’adore)

Militons pour que les illustrateurs soient autant reconnu sur les boites de jeux que l’auteur… Eux aussi participent à l’aspect créatif du jeu de plateau moderne !

Benjamin  a déniché des informations intéressantes sur le forum de tric trac. Ces news ont tous pour point commun : Croc mais aussi sa nouvelle maison d’édition Les Spaces Cowboys

croc-mignon

Croc affirme qu’ils vont éditer 4 jeux d’ici 2015 dont le Martin Wallace qui devait être à l’origine publié par Marabunta. Ce jeu mêlant plateau et deckbulding est une nouvelle version de few acre of snow (http://videoregles.net/videoregle/a-few-acres-of-snow) dans une version 4 joueurs. Il bosse également sur l’édition d’ un jeu coopératif sur le thème des pompiers Flash Point: Fire Rescue (http://www.trictrac.fr/index.php3?id=jeux&rub=detail&inf=detail&jeu=15608) et surveille énormément Mage knight. Croc retrouve enfin, ses premiers amours et a l’intension de rééditer 2 jeux de rôle de son cru : in nominé satanis et magna veritas (http://www.ins-mv.net/index.php?res=1&w=1920). Il s’engage également à soutenir le développement d’Ascension…

De bien bonnes nouvelles pour les joueurs velus aimant les jeux à thème fort….

 

Il est l’heure de faire un mini bilan des 2 projets en financement participatif que j’ai pu parlé sur ce site…

Le projet Town center est maintenant terminé et on peut dire que les contributeurs ont eu chaud… 3 jours avant la fin la boutique Philibert a fait une grosse commande qui a permis de dépasser le palier minimum. J’espère maintenant que la qualité du jeu et de l’édition sera au top et les délais de fabricationrespectés. Vous allez donc pouvoir tester ce jeu via mon intermédiaire 2 mois avant sa sortie en boutique.

Pour Escape, je change légèrement d’avis… Taban a réussi, sans difficulté, à toucher un public large en réalisant le projet aux Etats unies… En 2 jours, ils ont atteint le palier minimum… Pour sur, ce kickstarter sera une réussite. Les gens de chez Taban sont des passionnés qui mérite ce succès. Si ça peut dévelloper cette structure qui a le courage de faire de jeu de figurines dans l’hexagone… c’est bien…

Maintenant, que peut on dire du financement participatif : qu’il fonctionne globalement aux états unies, mais qui apporte avec lui son lot d’abbération ( récolter 1 millions de dollars pour un simple jeu…. et repasser par un autre kickstarter pour l’extension / développer un kickstarter, dépasser le palier et ne pas livrer les souscripteurs…). Je ne sais si la méthode est parfaite… Elle est profitable pour les petites structures mais un éditeur avec les épaules solides comme iello a t il besoin de passer par se type de financement pour soutenir un jeu ?

Je vous laisse méditer cela…

crowdfunding

 

Malgré une météo quelque peu capricieuse, Stratéjeux a tenu un stand durant tout le week end dernier au festival de St André. Certes les k-way prenaient de la place, mais ça ne justifiait pas complètement notre espace de jeu bien restreint … Désolé donc au stand voisin d’Asmodée qu’on a du régulièrement squatter…

photo(1)

Nous avons fait tester des petits jeux sympas…. Une compétition serré entre mère et fille à duplik, une course de rapidité à l’élaboration du meilleur sandwich entre frère, un accro aux tatanes de king of tokyo… En bref, un aperçu rapide aux familles de ce que peut apporter le jeu de société moderne aujourd’hui.

Julien a animé d’une main de maitre une partie des loups garous… Avouez qu’il est fort en animateur :

photo(5)

photo

 

Nous avons également profité de l’évènement pour nous amuser entre nous et rencontrer des gens passionnés habitant dans la région. Merci à la boutique :  la pause ludique pour son accueil chaleureux sur son stand (http://pauseludique.com/), nos voisins figurinistes de Buchères (http://www.ajha.fr/) mais aussi à Franck pour le test d’un prototype de jeu.

Il y avait du monde, l’ambiance était sympa et …nous attendons avec impatience notre invitation pour l’an prochain Alex…

Vous avez tous eu l’occasion de tester Sandwich de Christophe Raimbault édité anciennement chez le joueur. Et bien il va être rééditer en Juillet !

sandwich

Le principe est simplissime mais tellement jouissif : les joueurs vont récupérer le plus rapidement possible des ingrédients représentés sur des cartes. La 2ème phase du jeu consiste à  élaborer un sandwich possédant 3 ingrédients et à les proposer aux autres joueurs. Dans une dernière manche,  les joueurs élisent le meilleur sandwich proposé … Ce qui correspond à des points. Sur le papier, comme ça,ça peut paraitre trop peu élaboré mais les sensations de jeu sont énormes. Un réel concurrent à Dobble ou Jungle speed

Le joueur (éditeur associatif ), a réalisé un très beau succès commercial en éditant ce jeu et il n’a pas hésité a le revendre à Repos production pour un nouveau tirage. Le format à changer : nouvelles illustrations, nouveau boitage avec des cartes rondes. Cette transaction va ainsi permettre au jeu d’être mieux diffusé et donc plus connu… De plus, on connait tous les nouvelles variantes que vont sans doute apporter les belges aux sombreros… ça va être bien !

aprem loups garous

Après une nuit du jeu dans la salle des fête de St André les Vergers où Stratéjeux était pas mal représenté, nous remettons le couvert ce week-end,place de l’hôtel de ville où nous tenons un stand. Au menu, faire découvrir des jeux récents (nominé du Spiel) ou anciens afin de montrer la richesse du jeu de société moderne au grand public…

Julien organise des parties de loup garou de Thiercelieux ce dimanche… Venez nombreux !

 

spiel_des_jahres

Le Spiel (prix ludique allemand) est la récompense suprême pour un auteur et un apport financier important pour un éditeur. Ce mercredi la liste réduite est parue sur internet, avec pour moi, une belle surprise dans la catégorie tout public… Voyons les jeux que nous connaissons au club :

J’ai retenu notamment l’excellent Augustus de Paolo Mori. Ce jeu est un dérivé du loto. Un joueur sort des jetons d’un sac et les participants autours de la table complètent des cartes en fonction du tirage mais Augustus apporte un léger plus par rapport  au bingo : un nombre de pions pour compléter ses cartes limitées ET des combinaisons liées au pouvoir de chaque carte quand on les termine. Un bon jeu tout public et vraiment bien calibrépour le Spiel. On notera l’absence de thème fort… Enfin, de ce point de vue, les joueurs Allemand n’y font pas méga attention !

augustus_image

 

Ensuite, dans cette même catégorie, Hanabi d’Antoine Bauza est sélectionné. Cet excellent jeu coopératif est unique en son genre. Le but du jeu : réaliser une suite de cartes en ne les voyant pas mais en les montrant à ses coéquipiers. La mécanique repose sur la communication et l’optimisation. Aucun effet leader ne perturbe le déroulement d’une partie, ce jeu est un des must dans sa catégorie. Seul point noir qui peut l’empêcher de remporter  le Spiel : il est signé Bauza, auteur ayant déjà reçu le prix joueur avec 7 wonders, il y a 2 ans. En tout cas, c’est mon chouchou… Il faudra remercier les XII singes, petit éditeur  d’origine,  qui ont fait le 1er tirage du jeu il y a bien longtemps…

 

 

hanabi-ikebanaHanabi_large01

 

Attention : Nous aurons l’occasion de vous faire tester au salon du jeu de St André ces 2 jeux sur notre stand le samedi 25 et dimanche 26 Mai 2013

On pourra enfin noter la présence d’Andor pour le prix des joueurs… Ce jeu, peut-être trop thématisé pour le marché allemand a déjà été primé en France à Cannes.

Les autres nominés ici : http://www.trictrac.fr/index.php3?id=jeux&rub=actualite&inf=detail&ref=12407